Voyager c'est chercher l'accident dont le quotidien nous protège.
Meeting crazy bee, c'est sûrement ce qui me pousse à voyager.
Il est à Bombay, 18h30 début mars 2007, Gateway of India, ses deux mains qui entourent une flamme qui s'obstine à s'éteindre sur ma cigarette.
Crazy bee a un gros appareil photo. Il y a pleins de photographes autour. Des paparazis à la Gateway of india. Ils attendent une star américaine qui descend au Taj Mahal Hotel pour son mariage avec un industriel indien. Crazy bee est l'un des leurs? non. Il a quand même un gros appareil mais crazy bee n'est pas un papparazzi. Mais il est quand même photographe.
Where are you from? What you doin here? J'suis française, j'prends mon avion ce soir.
Me too. Let's share a taxi. Do you want to have diner with me now? Non je dîne avec Guilem.
Guilem, c'est un français que j'ai rencontré en arrivant. Il fait un stage à Bombay. Je lui ai promis de le rappeler en rentrant, de toute façon, j'avais besoins d'un endroit pour poser mes affaires pour cette dernière journée-j'allais pas payer une chambre d'hôtel juste pour mon sac. Guilem ne me connais pas mais il m'a laissé sa clé d'appart pour la journée.
Dîner avec Guilem, meeting crazy bee au Taj pour attraper un taxi.
Crazy bee sort du Taj en rotant son dîner de riche (le Taj Mahal hôtel c'est l'hôtel le plus chic du pays). Crazy bee récupère ses bagages au Taj. En sortant, le voiturier fait un signe de la main, une grosse berline en Inde ça fait l'effet d'une limousine. Crazy bee me pousse. "What are you waiting for? c'est notre taxi". Merde! Crazy bee est putain riche!! j'ai enfin rencontré le mec putain riche avec qui il faut que je me marrie.
1h30 de taxi avec un richard. je pue le jus de crevette à avoir traîné toute la journée dans les bidonvilles et les ports. Pas vraiment en mode sexy hot Kim-Lin. Crazy bee il s'en fout, il a même l'air un peu en chien, me raconte sa vie, m'attrape la main, la caresse, et me regarde avec ses yeux de merlan frit. On se découvre "Oh mais quelle coïncidence!"quelques points communs. Il a photographié une compagnie de danse que je connais bien, il a rencontré mon boss à Lyon lors d'un spectacle qui avait mal tourné et dont je connaissais l'anecdote. "incroyable unbelievable c'est fou ça ohlala"
On se sépare à l'aéroport, baiser d'adieu.
Crazy bee me demande mon numéro. J'explose de rire ahah. Je sais très bien qu'il va jamais me rappeler. Si, il le promet. "WhatEverMan " jme dit jpeux lui filer, je sais qu'il appellera pas. 1 heure plus tard je reçois des textos de barje.

Me voilà cinq mois après à JFK New York city cherchant crazy bee.